Cat's Dream

Cat's Dream -CD- Design printemps/été by Lili Marleen (Blasphème)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Vote pour CD



Partagez | 
 

 Introduction & Chapitre I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blasphème †
Lily Marleen, admin fan de sa Guitare & amoureuse folle de Billie Joe Armstrong
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 22/04/2010

Carte d'Identité
Affinités:
Objectifs & Rêves:
Mitsakes:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Introduction & Chapitre I   Ven 23 Avr - 12:09


La guerre des Clans

« Seul l’espoir nous fera avancer. »

    Le chat roux feula lorsque ses pattes heurtèrent l’humus sec qui tapissait le sol des sous-bois .Jamais la forêt n’avait connu une Saison des feuilles vertes aussi aride, aussi chaque clan avait dépêché un chat pour partir en quête d’une éventuelle source d’eau. Déjà, le clan de la Rivière n’était plus que l’ombre de lui-même, et chaque être vivant dans les bois peinait a supporter la canicule, en particulier les anciens. Et, comme par hasard, c’était lui, Souffle d’Ouragan, qui avait été choisi pour la tâche ingrate de partir chercher de l’eau. En plus de cela, il haïssait ses compagnons de voyages, qui n’étaient autre que Jaguar Acerbe, Beauté Infernale et Ombre du Levant, trois félins malhonnêtes et veules. . Sous le soleil chaud qui brillait a son zénith, les quatre félins se mirent en route, sans dire un seul mot, tant bien parce qu’il leur fallait économiser leur salive que parce qu’aucun d’entre eux ne souhaitait communiquer avec ses compagnons de route. Le rouquin soupira : la route allait être bien longue …

    Quelques jours plus tard, après bien des péripéties, ils arrivèrent au bord de falaises abruptes, immenses amas de roches et de terre battue. Quelques touffes d’herbes surgissaient de temps à autres, donnant a la pente un aspect peu fertile ne manquant pas d’effroi. Et en bas, au pied des montagnes brisées, il y avait comme une lueur d’espoir. Des trombes d’eau se fracassaient contre la paroi rocailleuse.


    L’espoir se peignit sur les visages des 4 félidés. Enfin, ils avaient trouvé assez d’eau pour désaltérer toute la forêt ! Souffle d’Ouragan s’approcha du bord de la falaise pour humer la fraîcheur des embruns qui venaient fouetter les herbes folles. Ce fut là son ultime erreur. Il dérapa sur l’herbe humide, et s’écrasa dans l’eau tumultueuse, en un bruit assourdissant. Tandis qu’une masse aqueuse et salée s’abattait sur lui, le chat au pelage de flammes ferma les yeux et se laissa tomber dans l’inconscience.



Chapitre I : Let Me Dream


(Chronologie : Environ un an après la « noyade » de Souffle d’Ouragan)


Partie Un : Le retour du Héros




    N
    uage de Jais s’était un peu éloigné de son mentor, et maintenant il était complètement perdu. Enfin, il n’en était pas inquiet pour autant : le jeune matou étant d’une curiosité implacable, cela lui permettrait d’explorer tous les recoins de la forêt. Trottinant entre les fougères, il perçut soudain une odeur qui, bien qu’étrange, lui rappelait légèrement quelque chose. Il décelait un vague effluve de chat, mais il ne saurait lui définir un clan, ni même une origine. Inquiet des possibles intentions malhonnêtes de l’étranger, le jeune novice se plaqua dans les feuilles mortes et demeura immobile, espérant se confondre totalement avec le paysage. Hélas, sa tentative de camouflage fut vaine, puisqu’il ne pensa pas à se mettre face au vent. Sans même avoir eu le temps de s’en rendre compte, une ombre immense surgit derrière lui. C’était un chat énorme, dont le pelage roux semblait s’embraser sous le soleil crépusculaire. Nuage de Jais se fit minuscule, impressionné par les muscles imposants qui roulaient sous l’épaisse fourrure du grand félin de feu. Après quelques minutes cloîtré dans un mutisme peureux, l’apprenti fini enfin par murmurer :

    « -Que… Me faites pas de mal … »
    L’autre ricana gentiment, dévoilant deux rangées de crocs acérés. Apparemment, ses intentions étaient louables… Mais mieux valait faire montre de prudence. Soudainement, le géant parla. Il avait un timbre doux, enjôleur, dans lequel on décelait une trace de mélancolie.[/size]
    « -Ce n’est pas mon désir. Je me nomme Souffle d’Ouragan. Autrefois, j’étais un des plus fidèles guerriers de la forêt. Tu viens de la Rivière, non ? »
    Le petit félin opina du chef.
    « -Est-ce toujours Étoile des Anges à la tête du clan ?
    - Il… Il est mort il… il était trop faible … c’est Étoile de Roseau qui l’a remplacé…
    - Arf. Je suis parti bien longtemps… C’te bonne vieille Rose? Ah. Bon. Pourrais-tu m’amener au camp ?
    -B… bien sûr … »
    Il partit à fond de train vers son domicile chéri, le guerrier avançant d’un pas lourd derrière lui. Ils traversèrent la forêt ancestrale avant d’enfin arriver devant le creux ou logeaient les meilleurs pêcheurs de la forêt. Au sein du clan, tout était normal. Les anciens racontaient des histoires aux petits, les reines chouchoutaient leurs portées, et leur chef discutait avec son lieutenant devant l’antre des guerriers. Lorsque Nuage de Jais rentra dans l’enceinte du camp, des regards glacés se fixèrent sur lui. Enfin, surtout sur le chat musclé qui le suivait de près. Sans leur accorder le moindre signe d’attention, le noiraud se dirigea vers Étoile de Roseau. Celle-ci regarda Souffle d’Ouragan d’un air sombre, puis feula :
    « -Qu’est-ce qu’il fait là ? Nuage de Jais ! Pourquoi avoir rapporté un étranger ici ? »
    L'interpellé ouvrit la bouche, mais le rouquin l’empêcha de répondre d’un mouvement de queue.
    « - Laisse-moi faire, jeune apprenti. Il tourna la tête vers la meneuse du clan et dit d’un ton calme : Rose. La dernière fois que je t’ai parlée, tu te nommais encore Tige de Roseau. Je vois que nos ancêtres t’ont nommé Étoile ? Félicitations.
    -Que racontes-tu ? Je ne te connais pas !
    -Souffle d’Ouragan ne te dis donc rien ? »
    Les belles pupilles de cristal de la chef s’ouvrirent tout grands. Son lieutenant écarquillait aussi les yeux. Visiblement, les deux félins étaient choqués par l’aveu du félin.
    « - S… Souffle ? Mais, je te croyais mort, noyé au court de la dernière sécheresse !
    -Oui, tu le croyais. Mais j’ai survécu à l’appel de la mer, grâce aux bipèdes –pour une fois ils auront servi a quelque chose. Ils m’ont d’abord transporté dans une caisse en bois qui se promène sur l’eau, puis dans un immense nid qui flottait également sur la surface bleue gigantesque. A un moment, cette bâtisse Aquatique s’est arrêtée, et je suis descendu. J’ai mis pied à terre sur une forêt des plus étranges. C’est à cause de l’irrégularité du terrain que ma musculature s’est fortement développée ….
    -Des plus étranges ? Interrogea le novice
    - Ne me coupe pas, s’il te plait. Oui, ces terres étaient incroyables. Déjà, on n’y voit pas le sol, tant la végétation y pousse haut, ce qui fait un camouflage parfait.
    Au fur et a mesure qu’il racontait, les chats du clan se rapprochaient, si bien qu’il fit un bond sur le promontoire pour mieux parler a la foule.
    « Ensuite, le gibier qui y abonde est d’une taille gigantesque ! J’ai vu des oiseaux de plus de trois longueurs de queue d’envergure, et dont le bec portait toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! »
    La foule poussa un cri admiratif.
    « - Et pour finir… Il marqua un temps de pause pour faire naître le suspens. Dans ce pays merveilleux….. Il n’y a absolument aucun bipède. »
    Des cris de joies s’élevèrent alors de la foule. Nuage de Jais lui-même n’en croyait pas ses tympans. Souffle d’Ouragan afficha un sourire satisfait, laissant les félins le clamer, et couvrir d’éloges ce pays qu’il avait décrit, rêvant d’y aller.
    Étoile de Roseau grimpa sur le promontoire et les fit taire d’un battement de queue, puis questionna Souffle d’Ouragan :
    « -C’est bien joli, tout ça, mais as-tu une petite idée du moyen de locomotion à employer pour accéder a ce pays lointain ?
    -C’est bien le plus simple, ma belle. Par la voie marine, grâce aux nids de bipèdes aquatiques. »
    L’apprenti ne crut pas une seule seconde que cela fut possible. Après tout, les humains étaient d’habitude bien peu compatissants avec les félidés. Il prit donc la parole :
    « - Monsieur… Je ne doute pas de vous, mais si un chat parvient à se dissimuler sur une de ces coques en bois, je ne crois pas que quatre clans puissent passer inaperçus...
    -Il suffit d’aller dans le fond de ces bâtiments flottants. On y sera a l’aise, et personne ne nous délogera. »
    A nouveau, des clameurs résonnèrent dans la foule de guerriers. A nouveau, Rose les fit taire, puis prit la parole :
    « - Bien, c’est apparemment une grande nouvelle pour l’avenir des quatre clans. Nuage de Jais, va chercher Étoile des Ténèbres. Toi, Fleur de Saule, préviens Étoile de Sodalite et Étoile de Caramel. Dites leur qu’une assemblée doit avoir lieu aux quatre chênes au plus vite. »
    Le petit chat noir sentit son torse se gonfler de fierté. Lui ? Messager du rêve ? C’était… Incroyable, impensable, imprévisible…. Il regarda sa chef avec un regard empli de gratitude, puis détala à fond de train vers le camp de l’ombre.




    « -Donc tu dis qu’Étoile de Roseau organise une grande assemblée, dans le but de nous communiquer un message d’une important ?
    -Oui !
    -Ma sœur a toujours fait trop confiance aux étrangers… Eh bien soit. Mon clan viendra au crépuscule. »

    Elle fit une rotation, et parti avec grâce rejoindre sa tanière. Nuage de Jaisla regarda s’en aller, le cœur battant. Elle était vraiment magnifique, et tout le monde l’aimait, même en dehors de son clan.

    Quand le soleil franchit enfin les limites de l’horizon, lui et son clan furent les premiers arrivés au point de rendez-vous. Peut après, le clan de l’ombre et du vent arrivèrent. Étoile de Sodalite arriva le dernier. Lorsque tous furent là, les quatre Étoiles de la forêt grimpèrent sur le promontoire, ainsi que le rouquin. La chef du clan de la rivière prit la parole :
    « -Chats de tous clans. Vous rappelez vous de mon plus fidèle guerrier et chasseur Souffle d’Ouragan, que nous avons tous crut mort de noyade ? Et bien il est revenu. Et il a quelque chose à raconter. »
    Le noiraud écouta d’une oreille distraite les paroles du nouvel héro de la forêt. Il connaissait déjà son récit après tout. Il reporta plutôt son attention sur Étoile des Ténèbres & Étoile de Roseau. Les deux sœurs, qui avaient grandi au sein de deux clans ennemis, étaient aux antipodes l’une de l’autre. Et cela ne les avait jamais empêché de bien s’entendre, ce qui avait fortement rapproché leurs deux clans. Les clameurs de la foule le sortirent de sa rêverie. Autour de lui, les félins qui n’affichaient pas un visage émerveillé écarquillaient les yeux, visiblement incrédules. Le vieux chef du clan du vent, Étoile de Sodalite, s’avança faiblement et murmura d’un ton suave mais fier :

    « -C’est une belle histoire… Mais devons nous vraiment quitter la forêt de nos ancêtres pour un simple inconnu ?
    - Attendons un signe du clan des étoiles ? Proposa une guerrière tigrée.
    Souffle d’Ouragan renifla. Il semblait peut apprécier la mansion de « Clan des Étoiles ». Le colosse dit en un grognement :
    « -Hm mouais bon … Étoile des Ténèbres ? Pourrais-tu aller à la Pierre de Lune demain soir ? »
    Nuage de Jais ne crut pas un seul instant que la belle chef du clan de l’Ombre obéirait a un simple inconnu. Pourtant, elle dit d’un ton aimable :
    « -Bien. Je partirais demain au crépuscule. »

    Partie 2 : Un nouvel espoir

    Ombre du Levant ouvrit tout grand son unique œil. Il lui fallait être vigilant pour escorter Étoile des Ténèbres durant le voyage. Non pas parce que la vie de la noiraude lui importait, mais parce qu’il voulait dominer le territoire merveilleux que Souffle d’Ouragan avait décrit. Assis devant l’entrée de la Grotte de Vie, il guettait le moindre signe de danger. Enfin, sa chef daigna sortir de la caverne spectrale ou tant de vies avaient été accordées. Le vétéran s’approcha d’elle pour la couvrir et la questionna :
    « - Alors ? Qu’on dit nos ancêtres ?
    - Tu verras en même temps que tout le monde. »

    Le vieux mâle émit un grognement, et resta muet le reste du voyage. Étoile des Ténèbres ne parlait pas non plus, et gardait le regard figé sur le sol. S’était-il passé quelque chose de grave dans la tanière sacrée ?

    Lorsqu’ils atteignirent les quatre chênes, où tous les clans avaient élu domicile en attendant le retour du duo, l’aurore pâlissait déjà dans le ciel, effaçant une a une les âmes des guerriers de jadis. A leur entrée dans la clairière, tous les chats se retournèrent vers eux, leurs yeux seuls contenants mille & une questions. La meneuse du clan de l’ombre demeura silencieuse tout en traversant la place, faisant au passage signe aux autres Étoiles de la suivre sur le Grand Rocher. Ombre du Levant resta a terre, bien qu’il eut toujours envie de grimper sur ce gigantesque promontoire et de commander une gigantesque armée de chats. Sa chef s’avança au centre d’un rayon de soleil, releva doucement la tête puis clama :
    « -Chats de la forêt. Cette nuit, je suis allée à la pierre de Lune où nos ancêtres me sont apparus. Je les ai alors questionnés sur l’avenir de nos clans, de nos vies. & en guise de réponse, ils m’ont annoncés une nouvelle prophétie… »
    E
    lle marqua une pause, leva les yeux vers le ciel, comme si elle attendait qu’un guerrier de Jadis vienne a son secours, puis reposa son regard sur la gigantesque assemblée et récita le regard clos :

    « - Le sang coulera, la vie s’estompera
    Prends garde aux ennemis que l’on croyait des nôtres,
    & trouve les ruines ou nous t’attendrons.
    Va vers ton destin, partout nous te suivrons. »


    Une lourde quiétude pesa sur les Quatre Chênes. Les guerriers échangèrent des regards, mais aucun ne parla. Ils attendaient visiblement une réaction de leurs chefs respectifs. Étoile de Sodalite fut le premier a réagir :
    « -Pour moi, le message est clair : Nous devons déménager sur ces nouvelles terres. Mon clan partira avec toi, Souffle d’Ouragan, et nous trouverons les ruines ou nous attendrons nos ancêtres. »
    Les cris de joie des guerriers du clan du Tonnerre résonnèrent dans la clairière, avant de s’apaiser doucement, tandis que leur chef vint se placer a côté du guerrier roux. Étoile des Ténèbres parla la deuxième :
    « - Mon confrère a raison. Nous devons aller dans cette contrée lointaine que notre messager a décrite. »
    Avant même que les clameurs de l’ombre se firent entendre, Étoile de Roseau enchaîna :
    « -Je suivrais ma sœur. Non pas a cause du lien familial qui nous uni, mais parce qu’elle a entièrement raison. »
    Les clameurs des clans de la Rivière et de l’ombre se joignirent à celles du Tonnerre. Seul Étoile de Caramel ne s’était pas encore exprimé. Le suspens pesait alors sur la clairière, et Ombre du Levant lui-même se demandait si le chef du clan du vent allait décider de partir. Enfin, il leva le crâne et murmura :
    « -Je suis trop faible pour partir. Jaguar Acerbe, tu iras à la Pierre de Lune cette nuit pour recevoir ton titre de chef, si je dois mourir, je tiens à ce que ce soit sur la terre qui m’a vu naître.
    -Ta fidélité t’honore, Étoile de Caramel.
    Clama Souffle d’Ouragan Soit. Nous partirons demain à l’aube, et tu pourras profiter de la forêt. »


    « -Serrez les rangs ! Surtout ne vous dispersez pas, la solidarité est d’une importance capitale ! »
    Cela faisait quoi… Une lune ? Et Ombre du Levant en avait déjà plus qu’assez. Il se souvenait que lorsqu’il était venu chercher de l’eau la première fois, le voyage fut bref et silencieux. Aujourd’hui, toute la forêt l’accompagnait, ralentissant sa course et l’assenant de bruits et de cris. A la tête de la marche, Souffle d’Ouragan suivit de près par Étoile des Ténèbres, Étoile de Sodalite, Étoile de Roseau et le jeune chef du clan du vent : Étoile Acerbe.
    A l’arrière, les guerriers escortaient les reines et leurs petits, ainsi que les anciens. Enfin, les apprentis fermaient la marche avec leurs mentors. Le vétéran s’occupait, lui, d’une magnifique reine au pelage blanc rosé appelé Pétale de Tulipe.

    Le grondement brut qu’il avait déjà entendu résonna dans le lointain. Une brume humide vint lui piquer les yeux. Dans le brouillard, Une ombre noire se dressait, dansant sur l’eau comme un fantôme dans les ténèbres. A l’avant du cortège, leur guide respirait fortement, visiblement gagné par l’excitation. Il sauta vivement sur une pierre haute, qui ressemblait beaucoup au grand rocher de la forêt qu’ils venaient de quitter.


    « -Chats de tous clans, cette ombre qui se découpe dans le néant est la bâtisse flottante dont je vous avais parlé. Suivez-moi, sans un bruit, nous allons embarquer vers le paradis. »




    La fin de ce premier chapitre sera fort succinte & se résumera par les informations suivantes:
    Le clan de l'ombre devint le clan des Abysses et vit désormais dans la Savanne
    Le clan du Tonerre et le clan du vent, au vu de leur grande faiblesse, se sont alliés en une seule tribu: Le clan des Cieux, qui vit près des Montagnes
    Le clan de la Rivière est devenu le clan de la Source qui a établit son campement au sein de la Jungle

    Mais les félins ont vite découvert qu'un monde sans bipèdes n'est pas forcément le meilleurs. Oh, bien sûr, les toucans et les octodons parviennent a rassasier toute la forêt, mais des prédateurs immenses et féroces ont pris la place des hommes: Les tigres, Les Lions, Les panthères & les Jaguars (que vous pouvez incarner) mais également des alligators, des crocodiles et d'autres animaux encore plus féroces.
    Les félins géants ne vivent pas selon des mythes, des croyances ou même un quelconque esprit d'équipe. Tout ce qui leur importe, c'est de survivre.


    Histoire écrite entièrement by Mélow.
    Don't touch.
    ©️



Revenir en haut Aller en bas
 
Introduction & Chapitre I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» [PVP] Introduction et sorties
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cat's Dream :: Avant toutes choses. :: Préambule :: Histoire-
Sauter vers: